Contexte géologique de la plaine de la limagne

La plaine de la limagne est un domaine sédimentaire compris entre 2 zones granitiques majeures:

– La zone granitique Ouest, siège de l’activité volcanique à l’origine de la chaîne des Puys.

– La zone granitique Est  qui correspond aux monts du Livradois-Forez.

La limagne peut être scindée en deux domaines : La limagne de Clermont-Ferrand et celle d’Issoire.

– La plaine de la limagne résulte d’une activité distensive Est-Ouest qui a structuré la région en Horst et graben durant l’ère tertiaire. Pour obtenir un bassin d’effondrement tel celui de la limagne, il faut un jeu de faille normales. Elles affaissent le compartiment granitique central (graben) et surélèvent les zones externes (horst).

– La faille occidentale du bassin d’effondrement, la faille de la limagne, et la faille orientale au pied des monts du forez sont le siège des principaux gisements de barytes.

Bien entendu, cet affaissement progressif s’effectue en contexte sédimentaire, en contexte fluvio-lacustre. Tel en témoigne le fossile type hélix ramondi des environs de pont du chateau.

La sédimentation s’effectue durant l’oligocène (33-23millions d’années)  sous de faibles tranches d’eau.

Elle forme à l’oligocène inférieur des faciès détritiques, des arkoses puis des calcaires et des marnes à l’oligocène supérieur.

Ce phénomène s’effectuant lors de la subsidence, l’épaisseur de sédiments atteint au plus profond jusqu’à 3000m d’épaisseur.

La faille de la limagne met en contact tectonique les zones surélevées (le plateau granitique à l’ouest de Clermont, le horst de St-Yvoine au nord d’Issoire et les monts du forez) avec les formations sédimentaires  de la Limagne formées dans la zone subsidente.

carte géologique de la plaine de la limagne et situation des principaux gisements de baryte

Le socle est constitué en majeure partie de granite monzonitique à biotite. Les minéralisations se situent au niveau de failles mais à des profondeurs différentes.

Certains gisements se trouvent dans la zone profonde des failles. C’est la zone mylonitique qui est le siège de broyage intense. D’autres indices se situent dans les zones plus superficielles. Elles sont remplies par des fragments granitiques non broyés mais soudés entre eux par les fluides minéralisateurs. Ce sont les zones bréchiques.

Du Nord au Sud, les gisements sont nombreux le long de la faille de la limagne. Des environs de combronde, chatelguyon, Enval, Royat, Ceyrat.etc .pour les plus au nord.

Olloix, liauzun,veneix, champeix  et enfin les plus au sud…ternant, boudes, barreges.

Dans la région d’issoire, on trouve plusieurs autres gisements liés au horst granitique de saint Yvoine. Il est comtemporain de la distention générale débutée à l’éocène.

Les gisements de Chateguyon

le secteur de chatelguyon est riche en indice de baryte, du ravin des grosliers au secteur de prompsat. La fracturation a été intense mais les blocs  qui constituent la brêche monogénique sont assez gros. La pression de fluides n’a pas été assez forte pour éclater suffisamment le granite sain et donner de larges fractures.

Les failles de direction générale NE-SW sont tapissées de cristaux de baryte.

ouverture d'une poche de baryte

cristaux de baryte dans un chemin

Le gisement de baryte de st Babel

Plusieurs zones ont été grattées dans le secteur. Roure, le Bois de la Coutarde, Bardines. On distingue nettement les zones intéressantes faillées en ocre dans le granite altéré . Les zones hydrothermalisées et lessivées  correspondent à l’hydrolyse des feldspaths et des micas qui initie le processu de kaolinisation. L’argile où sont noyées les cristaux de baryte est responsable de leurs dissociation. Il est complexe de trouver des groupes de cristaux et les pièces sur gangues sont à exclure en raison de l’atération du support. Les failles sont normales à pendage est. La fracturation intense se matérialise par de multiples diaclases plus ou moins ouvertes et minéralisées. Les failles sont le lieu de passage des fluides et sont remplies par des fragments granitiques centimétriques provenant du bord des diaclases. L’accumulation de ces débris sont souvent cimentés par la baryte. Mais l’altération est intense donc les cristaux se détachent et on les trouve libres dans l’argile!

gisement de baryte de st babel

cristaux de baryte en place

l’habitus le plus fréquent reste le cercueil avec un aplatissement suivant la face (001) qui est plus ou moins développée. Les cristaux présentent une troncature (210) et/ou (211)

 

D’autres indices existent dans le secteur tel celuid e la croix de bardines. Les diaclases présentent ici un remplissage trés oxydé. Les cristaux baignent dans un argile ferrugineuse.

gisement de la croix de bardines

quelques autres indices

baryte de barrège

baryte de Boudes

Baryte de ternant les eaux

Baryte de Roure

Baryte de liauzun

Baryte de Prompsat

Contexte géologique de la plaine de la limagne

La plaine de la limagne est un domaine sédimentaire compris entre 2 zones granitiques majeures:

– La zone granitique Ouest, siège de l’activité volcanique à l’origine de la chaîne des Puys.

– La zone granitique Est  qui correspond aux monts du Livradois-Forez.

La limagne peut être scindée en deux domaines : La limagne de Clermont-Ferrand et celle d’Issoire.

– La plaine de la limagne résulte d’une activité distensive Est-Ouest qui a structuré la région en Horst et graben durant l’ère tertiaire. Pour obtenir un bassin d’effondrement tel celui de la limagne, il faut un jeu de faille normales. Elles affaissent le compartiment granitique central (graben) et surélèvent les zones externes (horst).

– La faille occidentale du bassin d’effondrement, la faille de la limagne, et la faille orientale au pied des monts du forez sont le siège des principaux gisements de barytes.

Bien entendu, cet affaissement progressif s’effectue en contexte sédimentaire, en contexte fluvio-lacustre. Tel en témoigne le fossile type hélix ramondi des environs de pont du chateau.

La sédimentation s’effectue durant l’oligocène (33-23millions d’années)  sous de faibles tranches d’eau.

Elle forme à l’oligocène inférieur des faciès détritiques, des arkoses puis des calcaires et des marnes à l’oligocène supérieur.

Ce phénomène s’effectuant lors de la subsidence, l’épaisseur de sédiments atteint au plus profond jusqu’à 3000m d’épaisseur.

La faille de la limagne met en contact tectonique les zones surélevées (le plateau granitique à l’ouest de Clermont, le horst de St-Yvoine au nord d’Issoire et les monts du forez) avec les formations sédimentaires  de la Limagne formées dans la zone subsidente.

carte géologique de la plaine de la limagne et situation des principaux gisements de baryte

Le socle est constitué en majeure partie de granite monzonitique à biotite. Les minéralisations se situent au niveau de failles mais à des profondeurs différentes.

Certains gisements se trouvent dans la zone profonde des failles. C’est la zone mylonitique qui est le siège de broyage intense. D’autres indices se situent dans les zones plus superficielles. Elles sont remplies par des fragments granitiques non broyés mais soudés entre eux par les fluides minéralisateurs. Ce sont les zones bréchiques.

Du Nord au Sud, les gisements sont nombreux le long de la faille de la limagne. Des environs de combronde, chatelguyon, Enval, Royat, Ceyrat.etc .pour les plus au nord.

Olloix, liauzun,veneix, champeix  et enfin les plus au sud…ternant, boudes, barreges.

Dans la région d’issoire, on trouve plusieurs autres gisements liés au horst granitique de saint Yvoine. Il est comtemporain de la distention générale débutée à l’éocène.

Les gisements de Chateguyon

le secteur de chatelguyon est riche en indice de baryte, du ravin des grosliers au secteur de prompsat. La fracturation a été intense mais les blocs  qui constituent la brêche monogénique sont assez gros. La pression de fluides n’a pas été assez forte pour éclater suffisamment le granite sain et donner de larges fractures.

Les failles de direction générale NE-SW sont tapissées de cristaux de baryte.

ouverture d'une poche de baryte

cristaux de baryte dans un chemin

Le gisement de baryte de st Babel

Plusieurs zones ont été grattées dans le secteur. Roure, le Bois de la Coutarde, Bardines. On distingue nettement les zones intéressantes faillées en ocre dans le granite altéré . Les zones hydrothermalisées et lessivées  correspondent à l’hydrolyse des feldspaths et des micas qui initie le processu de kaolinisation. L’argile où sont noyées les cristaux de baryte est responsable de leurs dissociation. Il est complexe de trouver des groupes de cristaux et les pièces sur gangues sont à exclure en raison de l’atération du support. Les failles sont normales à pendage est. La fracturation intense se matérialise par de multiples diaclases plus ou moins ouvertes et minéralisées. Les failles sont le lieu de passage des fluides et sont remplies par des fragments granitiques centimétriques provenant du bord des diaclases. L’accumulation de ces débris sont souvent cimentés par la baryte. Mais l’altération est intense donc les cristaux se détachent et on les trouve libres dans l’argile! Les barytines de limagnes font partie de minéralisations classiques parmis les minéraux français!

gisement de baryte de st babel

cristaux de baryte en place

l’habitus le plus fréquent reste le cercueil avec un aplatissement suivant la face (001) qui est plus ou moins développée. Les cristaux présentent une troncature (210) et/ou (211)

 

D’autres indices existent dans le secteur tel celui de la croix de bardines. Les diaclases présentent ici un remplissage trés oxydé. Les cristaux baignent dans un argile ferrugineuse.

gisement de la croix de bardines

quelques autres indices

baryte de barrège

baryte de Boudes

Baryte de ternant les eaux

Baryte de Roure

Baryte de liauzun

Baryte de Prompsat

Privacy Preference Center